François-Jean-Jacques de Lencquesaing (1670-1720) dans les archives de Laprée

IV. FRANÇOIS-JEAN-JACQUES DE LENCQUESAING (1670-1720) / MARIE-LOUISE ROGIER (1682-1710)

Repères généalogiques : François-Jean-Jacques de Lencquesaing, écuyer, sieur de Laprée, est né à Aire (Artois) et est baptisé le même jour, en l’église Saint-Pierre, le 2 septembre 1670.

Continuer la lecture de « François-Jean-Jacques de Lencquesaing (1670-1720) dans les archives de Laprée »

Dominique-Jean-Jacques de Lencquesaing (1706-1776) dans les archives de Laprée

V. DOMINIQUE-JEAN-JACQUES II DE LENCQUESAING (1706-1776) / MARIE-JOSEPH-EUGÉNIE DUPUICH (1709-1748)

Repères généalogiques : Dominique-Jean-Jacques de Lencquesaing, écuyer, est né à Aire le 7 janvier 1706 et baptisé le 8 en l’église Saint-Pierre, le lendemain du mariage de son oncle Charles-Ignace-Joseph (1677-1732) et de Marie-Thérèse Lochtenberg (1668-1712) dans la même église. Il a été échevin de Saint-Omer. Il rachète à Louis de Beaufort sa charge héréditaire de grand bailli d’épée de Saint-Omer le 5 janvier 1760. Peu après l’incendie de sa maison à Saint-Omer en 1737, il fait reconstruire le château de Laprée (Quiestède). Il y meurt le 28 octobre 1776 et est enterré dans la chapelle du seigneur en l’église paroissiale. Il épouse, par contrat passé au château de Molpas (Mérignies) le 25 septembre 1733 et religieusement le 28 en la chapelle du château, Marie-Joseph-Eugénie Dupuich, née le 16 mai 1709 et baptisée le 18 en l’église Sainte-Croix de Béthune. Elle est la fille de Jacques-François Dupuich, écuyer, seigneur de Mesplau, secrétaire du roi au parlement de Tournai, et de Marie-Eugénie Dubois. Elle meurt au château de Laprée (Quiestède) le 13 décembre 1748 et est enterrée dans le chœur de l’église paroissiale, du côté de l’Évangile. Dont postérité (huit enfants).

Boîte 1 Généralités

Continuer la lecture de « Dominique-Jean-Jacques de Lencquesaing (1706-1776) dans les archives de Laprée »

Robert de Lencquesaing (1889-1968) dans les archives de Laprée

X. ROBERT-FRÉDÉRIC-MICHEL DE LENCQUESAING (1889-1968) / SAVINA-ZOÉ-LUCIE VAN CALOEN (1892-1980)

Repères généalogiques : Robert-Frédéric-Michel de Lencquesaing est né le 21 novembre 1889 au château de Laprée et est baptisé le 22 en l’église de Quiestède par l’abbé Linglin, curé de la paroisse. Il reçoit pour parrain Frédéric-Séraphin-Albert d’Hespel de Flencques, son grand-père du côté maternel, et pour marraine Mélanie-Joseph-Marie Vandercruisse de Waziers, épouse de Louis-Dominique-Arthur de Lencquesaing, sa grand-mère du côté paternel. Mobilisé en août 1914, il est sous-lieutenant au 21e régiment de dragons, passe lieutenant en 1915. Il est ensuite affecté avec le même grade au 6e régiment de chasseurs d’Afrique à cheval, enfin au 5e régiment de chasseurs d’Afrique. Après la guerre, il est officier de réserve au 6e régiment de chasseurs à cheval. Il est décoré de la croix de guerre avec deux étoiles de bronze pour ses deux citations à l’ordre du régiment et une étoile d’argent pour sa citation à l’ordre de la division. Il épouse le 10 septembre 1919 en l’église de Loppem, près de Bruges (Belgique), Savina-Zoé-Marie-Joseph-Ghislaine van Caloen, née à Bruges le 4 janvier 1892, en présence de monseigneur Joseph van Caloen, évêque in partibus de Phocée, de l’ordre de Saint-Benoît, oncle de la mariée. Elle est la fille d’Albert, baron van Caloen (1856-1935), bourgmestre de Loppem, et de Marie van Ockerhout (1858-1940). Elle reçoit pour parrain Léon baron van Caloen, son frère, et pour marraine la baronne de Turck de Kersbeek, sa tante à la mode de Bretagne du côté paternel. Robert de Lencquesaing décéde à Laprée le 9 septembre 1968 et Savina van Caloen, également à Laprée le 29 mars 1980.

Boîte 1 Généralités

  1. Éducation. Auteurs latins : Tite-Live. Carnet manuscrit de Robert de Lencquesaing, seconde B, 1905. (non numérisé)
  2. Carte postale de l’église Saint-Pierre (extérieur) à Aire-sur-la-Lys (Pas-de-Calais) adressée à Robert de Lencquesaing (1889-1968) peut-être par son frère aîné Jacques (1883-1914), 1904. (1.2745)
  3. Carte postale du château de Moritzburg (près de Dresde) adressée par Jean Kunze à Robert-Frédéric-Michel de Lencquesaing (1889-1968) (adressée à la Villa du Lys, Cannes), 17 avril 1902. (1.2769)
  4. Carte postale de Robert-Frédéric-Michel de Lencquesaing (1889-1968) à Anna Kunze (v.1845-1925), ancienne gouvernante de la famille d’Hespel (adressée à Laprée puis reroutée chez madame Lorquin, rue de l’Hôpital Militaire), 1903. (1.2748)
  5. Carte postale de Robert-Frédéric-Michel de Lencquesaing (1889-1968) à Anna Kunze (v.1845-1925), ancienne gouvernante de la famille d’Hespel (adressée au 41 rue de la Barre à Lille). Bonn, v.1905. (1.2755)
  6. Mariage. Commandes passées aux fournisseurs et correspondance avec eux dans la perspective du mariage de Robert-Frédéric-Michel de Lencquesaing (1889-1968) et de Savina van Caloen (1892-1980) en septembre 1919. (1.2110-1.2125, 1.2127-1.2132, 1.2134, 1.2144-1.2146)
  7. Lettre de François de Lencquesaing (1922-20..) en camp scout près du col de la Loze, à Robert-Frédéric-Michel de Lencquesaing (1889-1968) et Savina-Zoé-Marie-Joseph-Ghislaine van Caloen (1892-1980), ses parents, 30 juillet 1934. (1.2229)
  8. Chasse. Cahier de chasse de Robert-Frédéric-Michel de Lencquesaing (1889-1968), 1946-1968. (1.2241)
  9. Comptabilité ménagère. Livre de comptabilité ménagère de Robert-Frédéric-Michel de Lencquesaing (1889-1968) et Savina-Zoé-Marie-Joseph-Ghislaine van Caloen (1892-1980), 1965-1975. (1.2431)
  10. Gestion des biens. Commune de Wevelgem. Expertise d’une ferme (occupation Desmet anciennement Beckaert) appartenant à Robert-Frédéric-Michel de Lencquesaing (1889-1968) et Savina-Zoé-Marie-Joseph-Ghislaine van Caloen (1892-1980) par Victor Schrurs, architecte et expert en immeubles, demeurant à Wevelgem (rue des Prêtres, 85), 1946. (1.2531)
  11. Gestion des biens. Comptes d’indivision relatifs à une succession van Caloen, 1939-1947. Faisait originellement partie d’un dossier en vrac intitulé Affaires belges. (1.2532)
  12. Décès. Coupures de presse relatives aux funérailles de Robert-Frédéric-Michel de Lencquesaing (1889-1968), 1968. (1.2227)

Boîte 2 François de Lencquesaing (1922-20..)

  1. Éducation. Paris 39. Billet parisien mensuel des anciens élèves de première du petit collège d’Avon, mars 1940, deuxième année, n°6, 9 pages. (1.2624) 

Article révisé le 14/12/2019.

Charles-Ignace-Joseph de Lencquesaing (1677-1732) dans les archives de Laprée

IV. Branche cadette. CHARLES-IGNACE-JOSEPH DE LENCQUESAING (1677-1732) / MARIE-THÉRÈSE LOCHTENBERG (1678-1772)

Repères généalogiques : Charles-Ignace-Joseph de Lencquesaing, écuyer, seigneur de Cocquagne, est né à Aire (Artois) et baptisé en l’église Saint-Pierre le 5 févier 1677. Il devient capitaine de cavalerie au régiment de Marnay puis major des carabiniers. Il obtient la croix de chevalier de Saint-Louis. Au service du roi entre 1695 et 1732, il décède le 25 août 1732 à Paris, en l’hôtel de Suède de la rue de Tournon, en tant que plus ancien major des cinq brigades de carabiniers. Il est inhumé le lendemain dans l’église Saint-Sulpice en présence de deux de ses amis : Étienne Bichon – chevalier, seigneur des Croisiers, président à la cour des aides de Bordeaux – et Alexis de Gen[est], écuyer, seigneur de La Chasserest.
Il épouse en l’église Saint-Pierre le 7 janvier 1706 Marie-Thérèse Lochtenberg, baptisée à Aire (paroisse Saint-Pierre) le 3 novembre 1679, morte à Aire le 28 juillet 1772 et inhumée en l’église Saint-Pierre, en la chapelle Saint-Éloi. Elle est la fille de Nicolas-Alexandre, avocat au conseil d’Artois, et de Marguerite-Thérèse van Rode. Dont postérité (trois enfants). Elle apporte à la famille de Lencquesaing la maison de la rue de Saint-Omer – deux maisons originellement dont on ne fait qu’une – que son fils Charles-Louis-François a eue en partage pour 9 000 francs en 1772. Elle laisse à ses trois enfants des biens estimés 38 749 francs.

Boîte 1 Généralités

Continuer la lecture de « Charles-Ignace-Joseph de Lencquesaing (1677-1732) dans les archives de Laprée »

Louis-Dominique-Eustache de Lencquesaing (1734-1805) dans les archives de Laprée

VI. LOUIS-DOMINIQUE-EUSTACHE DE LENCQUESAING (1734-1805) / MARIE-CÉCILE-JOSEPH ARONIO (1734-1802)

Repères généalogiques : Louis-Dominique-Eustache de Lencquesaing, écuyer, est né à Saint-Omer le 4 août 1734 et baptisé le même jour en l’église Sainte-Aldegonde. Au régiment de Navarre, il est enseigne en la première compagnie ordinaire du troisième bataillon (1753) puis lieutenant en la compagnie de Bataille (1755), lieutenant en la compagnie de Clavery (1755), capitaine (1760). Il donne sa démission à l’époque de son mariage et devient alors bourgeois de Lille par achat du 4 mars 1763. Il a été échevin de Lille (1772-1773). Il hérite de son père la charge de grand bailli d’épée de Saint-Omer le 29 janvier 1777 mais n’est installé que le 4 mars 1779 par suite de difficultés. Inscrit au rôle de la noblesse, il est convoqué aux assemblées du corps de la noblesse de la province de Lille. Il meurt subitement à Lille à dix-heures du soir d’une attaque d’apoplexie au cours de son souper le 30 floréal an XIII (20 mai 1805) et est enterré au cimetière d’Esquermes. Il épouse à Lille, par contrat du 22 mai 1762 et en l’église Saint-André le lendemain, Marie-Cécile-Joseph Aronio, née à Lille et baptisée en l’église Sainte-Catherine le 23 novembre 1734, fille de Philippe-Louis Aronio (1689-1772), écuyer, seigneur de Lestrée…, échevin de Lille, et de noble dame Marie-Lucrèce-Joseph de Fourmestraux (1696-1776), dame du Hem. Elle est morte à Lille – en son domicile, rue Nationale – le 8 prairial an X (28 mai 1802) et est enterrée au cimetière d’Esquermes. Dont postérité (sept enfants). 

Continuer la lecture de « Louis-Dominique-Eustache de Lencquesaing (1734-1805) dans les archives de Laprée »

Jean-Jacques II de Lencquesaing (1629-1683) dans les archives de Laprée

III. JEAN-JACQUES DE LENCQUESAING (1629-1683) / MARIE-ANNE DURIETZ (1644-1711)

Repères généalogiques :

Jean-Jacques de Lencquesaing est né à Aire (Artois) le 17 décembre 1629 et baptisé en l’église Saint-Pierre. Il est mayeur d’Aire, receveur du domaine du roi à Aire (11 mai 1654) puis receveur général des aides d’Artois (17 janvier 1663). Il est anobli par Philippe IV par lettres données à Madrid le 18 juillet 1661. Un arrêt du conseil d’Artois le 25 septembre 1669 lui adjuge les fief, terre et seigneurie de Laprée, paroisse de Quiestède, suite à une saisie sur Herman-François Le Roy, écuyer, seigneur de Quiestède. Il meurt à Aire le 12 juin 1683 et est enterré en l’église Saint-Pierre, en la chapelle de Saint-Liévin. Il épouse le 30 octobre 1660 à Aire Marie-Anne-Thérèse Durietz, née à Aire le 1er octobre 1644, fille de Nicolas, conseiller et avocat fiscal des ville et bailliage d’Aire, et de Marguerite-Jeanne Vaillant. Morte à Saint-Omer le 17 mai 1711, elle est inhumée en l’église Saint-Denis, en la chapelle de Notre-Dame. Dont postérité (seize enfants).

Nicolas-Louis de Lencquesaing, sieur de Favier, est baptisé en l’église Saint-Pierre le 26 janvier 1680. Il a pour parrain son cousin Nicolas-Louis Desplanques et pour marraine Marguerite-Jeanne Desplanques, tous deux enfants de François Desplanques, conseiller du roi à Aire. Il  meurt le 5 août 1738 alors qu’il était venu au gouvernement d’Aire saluer le comte de Céberet, lieutenant-général et gouverneur d’Aire (depuis 1737).

Continuer la lecture de « Jean-Jacques II de Lencquesaing (1629-1683) dans les archives de Laprée »

Louis de Lencquesaing (1763-1854) dans les archives de Laprée

VII. Louis-Dominique-Joseph de Lencquesaing (1763-1854) / Élisabeth-Françoise-Amélie Le Maistre d’Anstaing (1770-1801) / Reine-Ferdinande-Eugénie de Lencquesaing (1771-1848)

Repères généalogiques :

Il épouse à Aire le 26 janvier 1805 à huit heures du soir Reine-Ferdinande-Eugénie de Lencquesaing, sa cousine germaine.
Dont postérité (huit enfants). De son second mariage : Continuer la lecture de « Louis de Lencquesaing (1763-1854) dans les archives de Laprée »

Charles-Louis-François de Lencquesaing (1709-1787) dans les archives de Laprée

V. BRANCHE CADETTE. CHARLES-LOUIS-FRANÇOIS DE LENCQUESAING (1709-1787) / ÉLISABETH-CATHERINE DE MÉRAULT (1702-1746) / MARIE-LOUISE-JOSEPH DE LENCQUESAING (1737-1826)

Repères généalogiques :
Né à Aire le 18 septembre 1709 et décédé en septembre 1787. Enseigne au régiment de Guise Infanterie en juillet 1730, lieutenant en septembre 1730 passé au régiment de Royal-Wallon Infanterie dans le même grade, capitaine dans ce régiment en juillet 1744. Il se retire du service peu avant la paix de 1748 avec la croix de chevalier de Saint-Louis.
Il épouse à Paris le 22 mars 1738 Élisabeth-Catherine Mérault (1702-1746), fille de René-Alexandre Mérault (?-1718) (seigneur de Villiers-le-Bacle, Villeron, Conie, Immonville et Monminard), avocat du roi au Châtelet (provisions du 25 avril 1674, reçu en 1675), conseiller au parlement de Paris (1681), conseiller honoraire en la Grand-Chambre (1713) et de sa première épouse, Élisabeth Le Boistel d’Ambrières (?-1703), morte probablement des suites de l’accouchement d’Élisabeth-Catherine.
Il se remarie en mai 1755 avec Marie-Louise-Joseph de Lencquesaing, sa nièce à la mode de Bretagne, née à Saint-Omer le 19 mai 1737, décédée à Aire le 31 janvier 1826, fille de Dominique-Jean-Jacques de Lencquesaing (1706-1776) et de Marie-Joseph-Eugénie Dupuich (1709-1748). Leur contrat de mariage est signé au fort de Saint-François à Aire-sur-la-Lys le 26 mai 1755 devant les notaires Wallart et Varlet. Dont postérité (douze enfants, dont trois sont morts peu après leur naissance).
Il est mayeur d’Aire à l’époque de sa mort. Il est enterré dans le cimetière de l’église Saint-Pierre.

Boîte 1 Généralités

Continuer la lecture de « Charles-Louis-François de Lencquesaing (1709-1787) dans les archives de Laprée »