Mortagne (Fives/Ronchin) dans les archives de Laprée

MORTAGNE

  1. Compte, état et renseing que fait et rend pour son acquit et décharge François Willot dit de Perne, bailli et receveur de la seigneurie de Mortagne s’étendant aux villages de Fives, Ronchin et à l’environ de ce qu’il a reçu et payé depuis la dépouille 1687 (années 1688-1689-1690). (3.2159)

Article révisé le 27/03/2020.

Comines dans les archives de Laprée

COMINES

  1. « Deeelot ende caeviel brief omme Augustin Desmazières… ». Lot accordé à Augustin Desmazières dans la succession de son beau-père père Guillaume Mahieu, décédé bourgeois D’ypres en la paroisse de Comines-Nord le 7 janvier 1700. Cahier écrit en flamand, 1703. (3.0077)
  2. En attente de libellé. Document relatif à 15 cents de fief (12 de pré paroisse d’Hollebecque et 3 de pré paroisse de Zatnvoorde) relevant du château de Comines et appartenant à monsieur ou mademoiselle Le Cat, sans date (XVIIIe siècle). (3.2832)

Article révisé le 27/03/2020.

Flines dans les archives de Laprée

FLINES

  1. Baux à Flines. Bail d’1ha42a46c de terre à labour à Flines (La frette Galand) d’une durée de neuf ans consenti par François-Henry Rémÿ de Campeau, rentier demeurant à Douai, à Valentin Debruille, Jean-Baptiste Dewez et Amélie-Joseph Dewez, veuve de Jean-Baptiste Dupuis, tous cultivateurs demeurant à Flines. Douai, 28 floréal an XI. Entrée en jouissance le X vendémiaire précédent. Rendage annuel : 144 francs. (3.2806)
  2. Baux à Flines. Bail d’1ha42a46c (un bonnier) de terre à labour à Flines consenti par Marc-François-Joseph Remÿ (ancien lieutenant au seizième régiment de dragons, chevalier de la Légion d’honneur) à Valentin Debruille, Alexandre Dewez et Amélie-Joseph Dewez, veuve de Jean-Baptiste Dupuis, tous cultivateurs demeurant à Flines. Douai (notaires Dumont le jeune et son collègue), 27 septembre 1814. Entrée en jouissance le 1er octobre 1814. Rendage annuel : 144 francs. Première échéance : 30 novembre 1815. Pot de vin fixé à une année de rendage payable par tiers. (3.2807)
  3. Baux à Flines. Bail d’1ha42a46c (un bonnier), d’une durée de neuf ans, de terre à labour à Flines (La Frette Galland) consenti par Marc-François-Joseph Remÿ (écuyer, chevalier de la Légion d’honneur) à Emmanuel Debruille, Alexandre Dewez et Constant Dupuis, majeur, tous cultivateurs demeurant à Flines. Douai (notaire Dancoisne), 22 mai 1823. Entrée en jouissance le 1er octobre 1823. Rendage annuel : 150 francs. Première échéance : août 1824. (3.2808)

Article révisé le 14/03/2020.

Locon dans les archives de Laprée

LOCON (dont les fiefs de Salau et Mesplau)

Locon est aujourd’hui une commune du département du Pas-de-Calais, à quelques kilomètres de Béthune.

  1. Compte de la pairie et seigneurie du Locon que fait et rend Gilles Fourdin, bourgeois demeurant à Béthune, commis à la recette par noble sieur Charles de Coupigny, sieur de Sallau (à Locon), 1604. (3.1301)
  2. Déclaration des terres dépendant de la cense de Mesplau, paroisse du Locon, 1631. (3.0504)
  3. Rapport et dénombrement que demoiselle Anne Pollart veuve de maître Nicolas Dupuich, en son vivant sieur de Mesplau, conseiller du roi en ses ville et gouvernance de Béthune fait et baille en qualité de mère ayant la garde-noble de Jacques-François Dupuich, son fils aîné, à noble homme Léonard-Antoine des Lyons, sieur des Hueurs, Chocqueaux…, d’un fief et noble tenement au terroir de Locon le Gros  (28 mesures de labour) nommé Le Grand Camp. Béthune, 10 juin 1672. (3.2981)
  4. Extrait du registre aux prisées des grains de la ville de Béthune. Prix à la rasière du blé de rente, Noël 1731-Noël 1735. Document ayant servi à établir le prix de la rasière de blé du fief de Mesplau. (3.0618)
  5. Foi et hommage fait au bureau des finances et domaines de la généralité de Lille par Louis-Dominique-Eustache de Lencquesaing (1734-1805), ancien capitaine au régiment de Navarre, pour trois fiefs tenus du roi à cause de son château de Béthune, échus à lui par le trépas le 11 décembre 1774 d’Eugène-Joseph Dupuich, écuyer, seigneur de Mesplau : la paierie de Salau au village du Locon, les fiefs de Mesplau, également au Locon (28 mesures / 19 mesures et rentes seigneuriales). Lille, 4 mai 1775. (3.2804)
  6. Bail de neuf ans de la ferme de Mesplau (bâtiments, manoirs, prairies, bosquets et terres à labour en 42 ha 16 a 18 c (118 mesures, 3 quartiers et demi, 12 verges)) au Locon consenti par Louis de Lencquesaing (1763-1854) à Reine-Joseph Delerue, veuve de Benoît-Joseph Pannier, qui l’occupe déjà en vertu d’un bail passé par devant le notaire Hermand et son confrère à Aire le 15 juillet 1814. Fermage fixé à 2 400 francs. Béthune (notaire Herreng), 10 août 1823. (3.2875)

Article révisé le 14/03/2020.

Templeuve (Tournésis) dans les archives de Laprée

TEMPLEUVE

Templeuve…

  1. Vente, cession et transport sous forme de mise à prix et enchères de la juste moitié des cense et ferme du Péromez (contenant 21 bonniers en terres labourables, jardins et prés) au village de Templeuve (Tournésis) au sieur Charles-Louis Plancque (bailli et receveur demeurant à Lille) par maître Simon du Quesnoy, notaire et procureur des domaines de Tournai (pour lui-même ; pour Marie-Florence Riquet, veuve de Josse du Quesnoy, remariée à Alexandre-Joseph Dupuich, maître-chirurgien, demeurant à Blandain-Empire) ; Jacques du Quesnoy, demeurant au village de Bondues ; Marthe du Quesnoy, veuve de Toussaint de Thieffries ; Louise du Quesnoy, femme de Pierre Moyart, demeurant au Mont-Saint-Aubert dit La Trinité). Tournai (notaire Pierre Thibaut), 28 juillet 1729 (?). Document incomplet. (3.2793)
  2. Lettres d’achat pour la dame de Quartes de Willem de deux parties d’héritage situées à Willem et à Templeuve, tenues des seigneuries du Bucqueau (châtellenie de Lille) et de Cazaux (Tournésis), annexées avec la ferme de Peromez à Templeuve, acquisition faite de Simon du Quesnoy et consorts, 1729. Parchemin. (3.2878)
  3. Propriétés de madame Alexandre-Joseph-Victor Imbert de La Phalecque née Céline-Eugénie-Philomène Rémy de Rombault (1818-1889), commune de Templeuve, dossier de titres n°64. (3.2893)
  4. Propriétés de madame Alexandre-Joseph-Victor Imbert de La Phalecque née Céline-Eugénie-Philomène Rémy de Rombault (1818-1889), commune de Templeuve, dossier de titres n°65. (3.2940)

 


Article révisé le 07/03/2020.

Cohem dans les archives de Laprée

COHEM

Blessy.

  1. Procès-verbal d’une vente au plus offrant et dernier enchérisseur par messire François-Ferdinand comte de Lannoy et du Saint-Empire romain, baron de Wasnes, seigneur d’Annappes, demeurant en son château d’Annappes de quantité de portions d’ormes et de bois blancs et autres espèces sur les pâtures et prairies de sa ferme de Cohem. Aire (notaire Varlet), 22 novembre 1757. (3.2792)

Article révisé le 23/01/2020.

Sains dans les archives de Laprée

SAINS

Sains est aujourd’hui un hameau du village de Hauteclocque, dans le département du Pas-de-Calais, à quelques kilomètres de Saint-Pol-sur-Ternoise, sur la route de Frévent.
Le château de Sains, construit par François-Dominique Le Caron (écuyer, seigneur de Canettemont, Sains-en-Ternois, Burgaland et autres lieux) (1740-1800) et Marie-Charlotte de Lencquesaing (1739-1805), est resté dans la famille Le Caron de Canettemont jusque dans les premières années du XXe siècle. Sous la Terreur, le château de Sains a été pour Louis-Dominique-Eustache de Lencquesaing (1734-1805) et son épouse une étape dans leur fuite de Lille.

Continuer la lecture de « Sains dans les archives de Laprée »

Alloigne dans les archives de Laprée

ALLLOIGNE

Alloigne était un fief, terre et seigneurie vicomtière relevant du roi à cause de son château d’Aire. Il s’étendait au hameau de Ligne, paroisse de Roquetoire et à celui de Baudringhem, paroisse de Campagne-lez-Wardrecques.

Il consistait en une justice vicomtière et une basse justice ; en rentes – tant en grains, volailles, argent, casuels… -. 

Continuer la lecture de « Alloigne dans les archives de Laprée »

Favier dans les archives de Laprée

FAVIER (Saint-Quentin, hameau d’Aire-sur-la-Lys)

Le fief Favier, tenu de la terre et seigneurie de Blessel, représentait douze mesures s’étendant au pied du mont de Biennes.

  1. Rapport et dénombrement du fief Favier baillé par messire Jean-François de La Viéville, seigneur de La Chapelle, Plancq…, à monseigneur Philippe-Marie-Albert de Montmorency, marquis de Morbecque, vicomte d’Aire…, 12 octobre 1669 .  (3.0720)
  2. Extrait (1755) de partage relatif à la seigneurie de Favier (« À l’égard du partage dudit sieur de Laprée, il aura les immeubles suivants, savoir la terre et seigneurie de Favier ainsi qu’elle se comprend et étend contenant vingt mesures ou environ avec les rentes foncières et autres droits afférents à ladite seigneurie… 2° Six mesures et demie de prés avec sept quartiers derrière le château de ville faisant partie de ladite seigneurie… ») fait en la ville d’Aire entre François-Jean-Jacques de Lencquesaing (1670-1720), écuyer, seigneur de Laprée, mayeur à son tour de la ville d’Aire ; maître Jean-Baptiste Lochtenberg, conseiller du roi, procureur ès ville et bailliage d’Aire (porteur de procuration de Charles-Ignace-Joseph de Lencquesaing (1677-1732), écuyer, seigneur de Coquanne, capitaine des carabiniers du roi) ; les sieurs Nicolas-Louis (1680-1738), sieur de Favier, et Bernardin de Lencquesaing (1681-1726), écuyer, sieur du Maretz, tous frères germains, enfants et héritiers de noble homme Jean-Jacques de Lencquesaing, écuyer, seigneur de Laprée, et de dame Marie-Anne Durietz Aire (notaires Bourdrel et ?), 30 août 1714. (3.2821)

Article révisé le 23/01/2020.