le capucin Dupuich en lévitation, v.1680

Lettre à Jacques Dupuich (1628-1691), prêtre, chanoine de l’église collégiale de Saint-Barthélémy à Béthune, au sujet d’un oncle Dupuich capucin, sans date (v.1680).  Archives départementales du Pas-de-Calais, fonds Clouët des Pesruches, 43J68/6.

À monsieur Dupuich, chanoine à Béthune. Monsieur, humble salut. Le R.P. Gardien de Maubeuge m’a rescrit qu’il a mandé au V.P. Gilles ce qui était du corps de votre oncle pour vous y avertir et que maintenant il est enterré dans un lieu où l’on ne le saurait voir sans grande difficulté. Le R.P. Custode étant ici m’ a dit qu’il a vu un morceau de drap de son habit qui était tout entier et m’a confirmé que monsieur le docteur [Poché] a dit que l’allant visiter le trouva élevé au-dessus de sa couche. En tout cas vous avez [?] de vous consoler d’avoir un oncle qui [de toute apparence ?] est maintenant un grand saint dedans le ciel où il prie pour vous et pour tous ses parents et amis. Monsieur, votre très humble et obéissant… 


Article révisé le 02/10/2019.

odeur de sainteté, 1679

Lettre du frère capucin Gilles de Béthune à Jacques Dupuich (1628-1691), prêtre, chanoine de l’église collégiale de Saint-Barthélémy à Béthune, au sujet d’un oncle Dupuich capucin, 29 juillet 1679.  Archives départementales du Pas-de-Calais, fonds Clouët des Pesruches, 43J68/6.

Du fond de leurs abbayes, la vie édifiante de parents clercs réguliers contribue à l’honneur de la famille. Parmi les cousins Doresmieulx, il y a eu des moines de la puissante abbaye Saint-Vaast, de celles de Saint-Bertin et de Clairmarais, du prieuré de Saint-Pry à Béthune, un abbé de Faverney (Haute-Saône) mort en odeur de sainteté en 1630 et des abbés de Mont-Saint-Eloy. D’une extraction moins éclatante, les Dupuich se sont aussi vivement intéressés à la fin du XVIIe siècle à un parent capucin que l’on disait mort en odeur de sainteté dans son couvent de Maubeuge. L’état de conservation de son cadavre après près de trente ans d’inhumation avait en effet intrigué ses frères religieux :

Continuer la lecture de « odeur de sainteté, 1679 »