bail de la ferme de Mesplau (au Locon), 1823

Bail de neuf ans de la ferme de Mesplau (bâtiments, manoirs, prairies, bosquets et terres à labour en 42 ha 16 a 18 c (118 mesures, 3 quartiers et demi, 12 verges)) au Locon consenti par Louis de Lencquesaing (1763-1854) à Reine-Joseph Delerue, veuve de Benoît-Joseph Pannier, qui l’occupe déjà en vertu d’un bail passé par devant le notaire Hermand et son confrère à Aire le 15 juillet 1814. Fermage fixé à 2 400 francs. Béthune (notaire Herreng), 10 août 1823. Archives de Laprée, Quiestède, 3.2875.


Article révisé le 21/06/2020.

copie de documents concernant Albert de Lencquesaing

Copie de différentes archives par André de Lencquesaing (1893-1976) : extrait mortuaire de Louis de Lencquesaing (1763-1854) ; extrait mortuaire de Reine-Ferdinande-Eugénie de Lencquesaing (1771-1848) ; extrait de l’acte de mariage d’Albert-Joseph de Lencquesaing (1772-1846) ; lettre attestant de l’authenticité des services rendus par Albert-Joseph de Lencquesaing (1772-1846) à la cause royale, 1814 ; lettres de chevalier de Saint-Louis accordées par Louis XVIII à Albert-Joseph de Lencquesaing (1772-1846), 1814 ; certificat du duc de Berry qui a conféré la croix de Saint-Louis à Albert-Joseph de Lencquesaing (1772-1846), 1814. Archives de Laprée, Quiestède, 4.0925.


Article révisé le 17/03/2020.

Louis de Lencquesaing enterre son jeune fils à Tournai, 1792

Extrait du registre aux actes de décès de l’année 1792 de la paroisse de Notre-Dame en la ville de Tournai, département de Jemmapes, 1808. Décès le 28 mars 1792 à six heures du soir et inhumation le 29 au cimetière général de Dominique-Marie-Camille de Lencquesaing (1791-1792) âgé de neuf mois et neuf jours. Archives de Laprée, Quiestède, 1.0734.


Article révisé le 11/11/2019.

Louis de Lencquesaing, 1854

Souvenir pieux de monsieur Louis de Lencquesaing (1763-1854), décédé à Lille le 26 mai 1854 dans sa 91e année. Deux exemplaires. Archives de Laprée, Quiestède, SP0044.


Article révisé le 02/11/2019.

lettre de Louis de Lencquesaing à son fils Arthur, 1843

Lettre de Louis-Dominique-Joseph de Lencquesaing à son fils Louis-Dominique-Arthur (au château de Laprée). Lille, 17 ou 27 avril 1843. Archives de Laprée, Quiestède, 1.2098.

Affaire Darques

« Lille, 17 avril 1843. Je profite de l’occasion de la femme de chambre de madame van der Crusse pour répondre à votre lettre du premier de ce mois. Monsieur Darques ne m’a pas approché. En conséquence, j’ai écrit au sieur Bourquillon que j’ai été étonné qu’il ne m’ait pas apporté les treize cent francs pour terminer la dépouille de 1841 comme il a fait les deux années précédentes. Dans ma lettre, je le préviens que j’entends qu’il me paie les 800 francs dont il voudrait me retenir pour les terres que vous lui avez repris récemment. Que puisqu’il m’avait engagé de prendre monsieur Darques me disant que Belval n’était très solvable, je ne pouvais pas faire mieux que de le prendre comme gros propriétaire. Dans ma lettre, je lui dis que s’il ne trouve pas le moyen de me faire payer dudit personnage en question il perdra entièrement ma confiance, qu’il ne fera plus pour moi de ventes de bois ni autres choses. Mon intention est de prendre un receveur, n’allant plus avec mon ménage à Laprée. Monsieur Thorel, ancien notaire, m’a offert de faire ma recette à 2 1/2 pour 100, que s’il me fait payer, je partagerai ma recette entre eux deux afin de le forcer à me faire payer dudit sieur. J’espère que ma lettre fera un bon effet. J’attends sa réponse. La dépouille 1842 est échu, cela fait qu’il me doit 4 100 francs. »

Continuer la lecture de « lettre de Louis de Lencquesaing à son fils Arthur, 1843 »

registre des biens de Reine de Lencquesaing, 1826

Registre des biens de Reine-Ferdinande-Eugénie de Lencquesaing (1771-1848), 1826. Cahier recouvert de parchemin. Archives de Laprée, Quiestède, 1.2705. 

« Extrait du partage des biens délaissés par messire Charles-Louis-François de Lencquesaing, ancien mayeur de la ville d’Aire et chevalier de Saint-Louis, et de dame Marie-Louise-Josèphe de Lencquesaing. Ledit partage effectué le 26 août 1826 et les biens divisés en 5 lots tirés au sort ledit jour et, par suite de ce tirage au sort, il m’est échu les parties de biens ci-après désignés formant le premier lot. »

Ce registre confirme la vente en 1826 de l’hôtel Lencquesaing de la rue de Saint-Omer à M. Platiau.

Continuer la lecture de « registre des biens de Reine de Lencquesaing, 1826 »

au percepteur du Mont-Bernanchon, 1813

Lettre de Louis-Dominique-Joseph de Lencquesaing (1763-1854) au percepteur du Mont-Bernanchon, M. Melbois, lui demandant de passer chez M. Pannier, son fermier, habitant le Locon, pour obtenir remise de 400 francs, acompte de son imposition pour son bois de Pacault au Mont-Bernanchon. Lille, 15 février 1813. Archives de Laprée, Quiestède, 3.2703.


Article révisé le 06/10/2019.

mariage de Valentine de Lencquesaing, 1820

Lettre de Louis-Dominique-Joseph de Lencquesaing (1763-1854) à son beau-frère Louis-Joseph-Marie Potteau d’Hancardrie (1770-1833), député du Nord (à Paris, hôtel de Madère, 336 rue Saint-Honoré). Lille, 24 mars 1820. Fonds Clouët des Pesruches, 100/6.

Lille, 24 mars 1820.

J’avais prié ma sœur Joséphine, mon cher d’Hancardrie, de vous faire part dans le courant de janvier dernier que monsieur Édouard Enlart de Guémy, conseiller à la cour royale de Douai, m’avait demandé la main de ma fille. Aujourd’hui que tout est arrangé de part et d’autre et que monsieur de Guémy se fait afficher le dimanche des Rameaux à Douai et à Saint-Omer, et que ma fille se fera à Lille le jour de Pâques, vous pouvez en convenir. La célébration du mariage se fait le mercredi 12 avril à minuit.

Continuer la lecture de « mariage de Valentine de Lencquesaing, 1820 »