un livre passé entre les mains de frère Bertin, 1664

Ex-libris d’un ouvrage (la traduction latine et les commentaires de Nicolò Leonico Tomeo sur la philosophie naturelle d’Aristote – contenant le De Divitatione par somnia, Paris, Simon de Colines, 1530) ayant appartenu à Robert-Ignace de Lencquesaing (1638-1664), en religion frère Bertin, moine de l’abbaye de Saint-Bertin à Saint-Omer. Bibliothèque de la communauté d’agglomération du pays de Saint-Omer, inv.1493.

Le Traité sur la divination par les songes d’Aristote fait partie de la série de ses Petits traités d’histoire naturelle, dans lesquels ce dernier applique les principes du fonctionnement de l’esprit exposés dans son traité De l’Âme.

Il y démontre notamment que les rêves prémonitoires ne sont pas suscités par les dieux mais résultent uniquement de l’activité de la psyché. Il ne s’agit donc pas de divination à proprement parler mais bien de psychologie avant la lettre.

Continuer la lecture de « un livre passé entre les mains de frère Bertin, 1664 »