le Trône de Grâce dans l’église Saint-Denis

Autrefois dans l’église Saint-Denis à Saint-Omer, aujourd’hui au musée du Louvre…

Le Trône de Grâce est le panneau central d’un triptyque, dont le Louvre conserve également le volet droit, peint sur les deux faces et donné, en 1902, par Claude Lafontaine. L’œuvre a été commandée par Antoine d’Averhoult et sa femme Barbe van Coudenberg. Il provient de l’église Saint-Denis à Saint-Omer où le couple possédait probablement une chapelle.

Le volet droit porte la signature du peintre sur le galon du manteau de Madeleine. Cette inscription qui fait parler l’œuvre dit : « Colijn de Coter m’a peint à Bruxelles, dans la région du Brabant. » / « Coliin de Coter pingit me in Brabancia Bruselle. »

Originaire d’Anvers, Cotter passe l’essentiel de sa carrière à Bruxelles. Ses figures monumentales et le schéma de ses compositions révèlent une importante influence de Van der Weyden et de Robert Campin.

L’organisation de l’iconographie est traditionnelle. Sur le panneau central est représentée la Trinité céleste avec Dieu le Père qui porte le corps du Christ mort. Dans l’angle formé par leurs deux têtes apparaît la colombe du Saint-Esprit. Ces figures puissantes et frontales sont entourées de quatre anges. Le tout est modelé par une forte lumière qui accentue l’aspect dramatique et grandiose du sujet et le transforme en une véritable apparition.

Colijn de COTER (Bruxelles ?, 1450-1455 – Bruxelles, 1539-1540), La Sainte Trinité avec Dieu le Père soutenant le Christ. Huile sur panneau. H. : 1,67 m. ; L. : 1,18 m.


Article révisé le 14/08/2019.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.