Wallehé / Wallehey

Armes : d’argent à la bande de sable chargée de trois lions d’argent.

3 avril 1593. Sentence de noblesse pour Antoine de Wallechey, seigneur de Lescarde, échevin de Saint-Omer.

(Registre de l’élection d’Artois de 1587 à 1595, f°205).

Source : Amédée LE BOUCQ de TERNAS, Recueil de la noblesse des Pays-Bas, de Flandre et d’Artois, Douai, Louis Dechristé, 1884.


Communication de M. Nathan de Wissocq, juillet 2015.

L’Escarde est une seigneurie sise à Saint-Omer-Capelle. Elle tire sans doute son nom des Eyccart, possesseurs du fief – Simon Eyccart puis son frère Eloy Eyccart (1384) (Archives départementales du Nord, B16053).

Testament de Robert Wallehé (1551) : « Item vœul et ordonne que, aprez mon décès, les terres et héritaiges…. que je tiens en fief de l’Empereur, nommé la seigneurie de la Court d’Ecorde, scitué aud. pais de Langle en lad. paroisse de Saint-Omer-Cappelle, demeurent et appartiennent à Jacques Wallehé, mon filz. » (Archives départementales du Pas-de-Calais, registre des testaments passés de 1531 à 1557 devant l’échevinage de Saint-Omer, f°42, 1551).

Elle passe ensuite à Antoine Walhey, fils de Jacques (1625) (Archives départementales du Nord, B16053) ; à Jacques Walhehé*, fils d’Antoine (1664) (ibid.) ; à Antoine de Wallehé pour le fief des Cardes à lui donné par messire Jacques (fin XVIIe siècle) (ibid.) ; à François Dassoleville/Dassonville/d’Assonleville, écuyer, seigneur de Sottrecourt, à cause de demoiselle Adrienne-Thérèse de Wallehé, sa compagne (fille de Jacques), par donation de son frère feu Antoine de Wallehé, vivant seigneur d’Arquingout**, Escarde (Archives départementales du Nord, B16709). Elle est en 1765 à Madame de Willeman (Marie-Françoise Lhoste, demoisellle de Willeman, demeurant à Hesdin), fille d’Oudart-François et de Marie-Jeanne de Fléchin (fille de François et de demoiselle Marie-Antoinette Dassonville, cette dernière fille d’Adrienne-Thérèse de Wallehé, elle-même fille de Jacques  (Archives départementales du Nord. Bureau des Finances, C18).

Antoine de Wallehey (ou Wallehé), seigneur de L’Escarde, mentionné par Amédée LE BOUCQ de TERNAS, était l’époux d’Agnès de Bersacques, fille de Nicaise, héritière universelle de son neveu Charles, seigneur d’Arquingout. (Gros de Saint-Omer, transaction du 6 mai 1616, n°1 de la liasse des transactions / Archives de Saint-Omer, registre aux fiefs renouvelé par Valentin Taffin, AB.XII, 5 f° 41 r°).

*. Jacques de Wallehé, lieutenant général du bailliage de Saint-Omer en 1643. Il fut mayeur de Saint-Omer de 1653 à 1664. Il assista au mariage de sa fille Adrienne-Thérèse en 1667 (Gros de Saint-Omer, 1667, n°52).

**. Terre et seigneurie à Leulinghem-Iez-Estrehem tenue du comte de Guines jusqu’à la rupture du lien féodal entre l’Artois et la France en 1529 puis du château de Saint-Omer. Dès le XIVe siècle, elle est entre les mains de la famille de Licques.

Source : Justin DESCHAMPS de PAS, Notes pour servir à la statistique féodale dans l’étendue de l’ancien bailliage et de l’arrondissement actuel de Saint-Omer, tome premier A-M, Saint-Omer, Mémoires de la Société des Antiquaires de la Morinie, tome XXXIII (1921-1924), 1924. (consulter) 


Article révisé le 03/02/2020.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.