bail à Chocques, 1819

Bail de neuf ans consenti par Jean-Baptiste-Valentin-Joseph Baudet, praticien, demeurant à Béthune (au nom de Louis-Dominique-Joseph de Lencquesaing (1763-1854), chevalier de Saint-Louis, propriétaire, demeurant à Lille), à Louis Suret, cultivateur, demeurant à Chocques (sur le chemin de Chocques à Gonnehem) de 90 ares (9 quartiers) de prairie à Chocques, tenant de levant au chemin de la Motte, de midi et de couchant à Louis-Dominique-Joseph de Lencquesaing (1763-1854) (occupation de François Caudron), de nord aux pauvres de Chocques (occupation d’Augustin Suret). Rendage annuel : 66 francs “que le preneur s’oblige de payer à M. de Lencquesaing en son domicile à Lille, à l’expiration de chaque année de jouissance de ce bail”. Entrée en jouissance : 1er octobre 1820. Premier paiement : 1er octobre 1821. Béthune (notaire Herreng et son collège), 28 juin 1819. Archive de Laprée, Quiestède, 3.2786.


Article révisé le 03/03/2020.



Citer ce billet
Karl-Michael Hoin (2020, 3 mars). bail à Chocques, 1819. Avant Laprée. Consulté le 30 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/d4fe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search