défense de payer une rente à M. de Lencquesaing, 1710

Deux lettres de M. Palisot de Warluzel (probablement Ambroise-Alexandre, premier président du conseil souverain d’Artois) à Jean-Baptiste-Dominique Rogier (1658-1730) (à Saint-Omer) au sujet de la défense que ce dernier lui a faite de payer le cours d’une rente à son gendre François-Jean-Jacques de Lencquesaing (1670-1720), veuf de Marie-Louise Rogier (1682-1710). Arras, 2 juillet 1710 et 23 décembre 1710. Archives de Laprée, Quiestède, 1.1557/1.1558.


Article révisé le 26/06/2020.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.