Waresquiel dans les archives de Laprée

WARESQUIEL

  1. Donation entre vifs faite par Ferdinand Waresquiel, prêtre-chanoine de la cathédrale de Tournai à ses frères et soeurs (Mathias Waresquiel, archiprêtre et chanoine de Saint-Omer ; François Waresquiel, écuyer, sieur de Metz-Galand, audiencier en la chancellerie de Tournai ; Antoinette Waresquiel, épouse de M. (François) du Bacquelerot ; Marie Waresquiel, épouse d’Eugène Dubois, écuyer, sieur de Zeble (ou de Sebbe), conseiller secrétaire du roi maison et couronne de France et de ses finances en la chancellerie de Tournai). Tournai (notaire Bonaventure Duhamel), 26 juin 1683. (2.0094)

Article révisé le 27/03/2020.

Aronio dans les archives de Laprée

ARONIO

  1. Copies par Louis-Dominique-Eustache de Lencquesaing (1734-1805) du testament conjoint de Jean-Baptiste Aronio et d’Élisabeth-Baldina de Surmont, son épouse, en date du 2 avril 1689. S’ensuivent la copie du testament particulier de Jean-Baptiste Aronio fait de sa main à Lille le 25 juillet 1722 ; la copie du testament de Jean-Augustin Aronio, demeurant à Lille, passé le 16 mai 1657 pardevant le notaire Michel Petit ; la déclaration du 2 octobre 1681 faite pardevant Jean-Baptiste du Bus, notaire royal à Lille, par Jean-Augustin Aronio donnant à son fils Jean-Baptiste la jouissance des biens qui lui sont dévolus par fidéicommis de la succession de Jean-Jérôme Aronio, son neveu décédé en Italie. (2.0378)

Article révisé le 27/03/2020.

de Melun dans les archives de Laprée

DE MELUN

  1. Société de Saint-Vincent-de-Paul, Notice sur le comte Anatole de Melun, l’un des plus anciens membres de la Conférence de Lille et vice-président du conseil particulier depuis son origine, par un membre de la société, Lille, Imprimerie de J. Lefort, 1888, 28 p. (2.1535)

Article révisé le 27/03/2020.

Dupuich dans les archives de Laprée

DUPUICH

Nicolas Dupuich (1625-v.1672), seigneur de Mesplau et de La Ferté, licencié ès-lois, conseiller du roi à la gouvernance de Béthune, a épousé en 1661 demoiselle Anne Pollart (1632-v.1672) – fille de Hugues (?-1682), seigneur de Crèvecœur, et d’Antoinette Le Blancq (alliance en 1627) -.

  1. Papiers André de Lencquesaing (1893-1976). Généalogie Dupuich. Copie d’un mémoire généalogique sur la famille Dupuich rédigé en 1816. (2.1540)
  2. Papiers André de Lencquesaing (1893-1976). Généalogie Dupuich. Généalogie Dupuich établie par Charles Brunet de La Charie (1870-1945) pour André de Lencquesaing (1893-1976). (2.2593)
  3. Isbergue-Françoise-Julie Dupuich (1715-≥1752). Consultation juridique relative au règlement de la succession d’Isbergue-Julie Dupuich, religieuse au couvent des dames bénédictines réformées de Paris. Saint-Omer, 16 décembre 1737. (2.1221)
  4. Antoine Dupuich. Maîtrise ès arts pour Antoine Dupuich, chanoine, délivrée par l’université de Paris. Parchemin, août 1689. (2.2151)
  5. Nicolas-Bonaventure Dupuich (1712-1767) dit l’abbé de Mesplau. Canonicat de la collégiale Saint-Barthélémy de Béthune pour Nicolas-Bonaventure Dupuich de Mesplau (1712-1767). Versailles, 1er mars 1743. Parchemin signé Louis et plus bas Phelippeaux. (2.2142)
  6. Eugène-Joseph Dupuich (1714-1774). En attente de libellé. Lettre de commission du roi d’Espagne, 1734. (2.0224)
  7. Eugène-Joseph Dupuich (1714-1774). Lettre autographe d’Eugène-Joseph Dupuich, brigadier aux Gardes wallonnes, mis aux arrêts par le colonel suite à la défense qu’il a faite à un sergent d’écrire un rapport au sujet d’un soldat. Madrid, 5 juin 1761. (2.1539)
  8. Eugène-Joseph Dupuich (1714-1774). Lettre autographe d’Eugène-Joseph Dupuich, brigadier aux Gardes wallonnes, mis aux arrêts par le colonel suite à la défense qu’il a faite à un sergent d’écrire un rapport au sujet d’un soldat. Madrid, 5 juin 1761. (2.1539)
  9. Eugène-Joseph Dupuich (1714-1774). Permission d’une année accordée par le roi d’Espagne à Eugène-Joseph Dupuich de Mesplau (1714-1774) afin qu’il retourne chez lui en Flandres, 1768. (2.2199)
  10. Eugène-Joseph Dupuich (1714-1774). Témoignage d’Eugène-Joseph Dupuich de Mesplau (1714-1774) sur une affaire au sein du régiment des Gardes wallonnes. (2.0012)
  11. Eugène-Joseph Dupuich (1714-1774). Cession et transport à Louis-Dominique-Eustache de Lencquesaing (1734-1805) par ses deux soeurs Marie-Louise-Joseph (1737-1826) et Marie-Charlotte (1739-1805) de deux rentes héritières provenant de la succession du sieur de Mesplau : l’une de 100 florins par an assignée sur les assènes de la ville de Lille, créée originairement au profit de Michel Cardon le 31 août 1632 ; la seconde de 100 florins par an créée par la châtellenie de Courtrai le 10 juin 1632 au profit de Michel Cardon. Les trois sont héritiers à raison d’un tiers chacun d’Eugène-Joseph Dupuich (1714-1774), leur oncle du côté maternel. Lille (notaires Louis-Joseph Le Grand et Louis-François Delette), 6 février 1776. Brigadier, maréchal de camp aux Gardes Wallonnes au service d’Espagne, il reçoit une pension très forte après trente ans de service. Il est mort à Lille ayant été malade au château de Molpas à Mérignies où il passait l’hiver. (2.0654)
  12. Procès Vicogne. Réponses à griefs que donnent au Parlement (deuxième chambre des enquêtes) contre le notaire royal Vicogne (Béthune), appelant d’une sentence du conseil provincial d’Artois du 11 mai 1770 : Charles-Louis-François de Lencquesaing (1709-1787), chevalier de Saint-Louis, mayeur d’Aire ; Marie-Louise-Joseph (1737-1826), son épouse ; Eugène-Joseph Dupuich (1714-1774), écuyer, sieur de Mesplau, brigadier des armées de Sa majesté catholique, capitaine au régiment des Gardes Wallonnes ; Louis-Dominique-Eustache de Lencquesaing (1734-1805), écuyer, sieur du Becquet ; Marie-Charlotte de Lencquesaing (1739-1805), tous héritiers d’Antoine-François-Joseph Dupuich, écuyer, sieur de Mesplau et de Nicolas-Bonaventure Dupuich de Mesplau (1712-1767), chanoine de la collégiale Saint-Barthélémy de Béthune, v.1770. (2.0261)

Article révisé le 19/03/2020.

Werbier dans les archives de Laprée

WERBIER

On dit la famille Werbier très ancienne. Originaire du comté d’York, elle serait venue en France après la guerre des Deux Roses, à la suite de Marguerite d’York. Un certificat d’attestation de noblesse aurait été donné en mai 1466 par les juges du comté d’York à Pierre Werbier.

La charge de de grand bailli d’Aire était dans cette famille.

Armes : d’

  1. Papiers André de Lencquesaing (1893-1976). Généalogie Werbier et copie d’un arbre généalogique de la famille de Werbier se trouvant en 1927 au château de Fressin (Pas-de-Calais) chez Ludovic de Willecot de Rincquesen. (4.0458)
  2. Papiers André de Lencquesaing (1893-1976). Descendance de Georges-Louis Werbier et Marie-Anne-Joseph de Lencquesaing (1664-avant 1705). (4.1356)
  3. Extrait des registres du conseil d’État privé du roi. Requête présentée par Louis-Joseph Werbier, seigneur du Hamel, grand bailli des ville et bailliage d’Aire, demandant à jouir des mêmes droits, profits, revenus et émoluments dont avaient joui ses prédécesseurs, août 1723. (2.0059)

Article révisé le 04/02/2020.

de Vos dans les archives de Laprée

de VOS d’HAGUEDORNE / de VOS de STEENWYCK 

de Vos d’Haguedorne

En 1703, un arrêt du conseil d’État et des lettres patentes de reconnaissance de noblesse exposent que François de Vos, seigneur d’Haguedorne, capitaine au régiment allemand de Zurlauben, serait issu d’une ancienne famille de Westphalie. Il entre à vingt ans – à la mort de son père qui vivait à Armentières –  au service du roi dans la compagnie des cadets de Douai, est commissaire d’artillerie au siège de Philipsbourg (1688) au cours duquel il a le bras percé d’un coup de mousquet, puis capitaine dans le régiment de Zurlauben à partir de 1692.

Continuer la lecture de « de Vos dans les archives de Laprée »