moulin de Racquinghem, 1718

Rapport et dénombrement que Florent-Joseph de Hoston, écuyer, seigneur de Fontaines, Tatinghem…, demeurant à Saint-Omer, fait et baille à César de Raulers, écuyer, seigneur de Lescoire, Racquinghem en partie, Mauroy et autres lieux, des terres et héritages qu’il tient et avoue tenir en cotterie de lui à cause de sa terre et seigneurie de Lescoire à Racquinghem qu’il tient en indivision avec Gilles-Ferdinand-François de Basselers, aussi écuyer, seigneur de Lescoire, Racquinghem en partie, Coubronne, La Pierre, Froideval, Wachin et autres lieux. Racquinghem, 29 novembre 1718. Est joint un reçu délivré par Lejosne-Contay à monsieur Bayart pour les droits seigneuriaux de trois mesures de terre vendues 1 248 livres, 1754. Archives de Laprée, Quiestède, 3.0774.


Article révisé le 25 juin 2020.

achat de la ferme de Lescoire à Heuringhem, 1758

Procuration donnée par Jean-Baptiste Haen, bailli d’Ebblinghem, à Pierre de Clerck, greffier de la paroisse de Renescure, y demeurant, pour qu’il se rende à Saint-Omer afin de recevoir de Dominique-Jean-Jacques de Lencquesaing (1706-1776) le capital d’une rente héritière de 7 500 livres avec les arrérages encore dus (créée par acte du 28 octobre 1747 au profit du sieur Haen par le sieur Philippe-Augustin Bayart et damoiselle Marie-Magdeleine de Raulers, dame de Lescoire, de Ledinghem, La Haye et autres lieux) hypothéquée sur le château de Lescoire (manoir, prés, terres à labour), paroisse d’Heuringhem, duquel Dominique-Jean-Jacques de Lencquesaing s’est porté acquéreur. Ebblinghem, 10 janvier 1758. Archives de Laprée, Quiestède, 3.0695.


Article révisé le 20/03/2020.

fontaine de Coquaille

Recueil de témoignages relatifs au détournement des eaux de la fontaine de Cocquaille, XVIIIe siècle. Incomplet. Archives de Laprée, Quiestède, 3.1464.


Article révisé le 19/03/2020.

procuration pour traiter avec messieurs du chapitre de Saint-Omer, 1743

Procuration donnée par le comte de Lannoy à Dominique-Jean-Jacques de Lencquesaing (1706-1776) pour traiter avec messieurs du chapitre de Saint-Omer afin de rectifier un bout de rivière, « et l’ayant confiée à messieurs du chapitre, elle s’est trouvée égarée et me l’ont remise quelques temps après ». Lille, 19 août 1743. Archives de Laprée, Quiestède, 3.0783.


Article révisé le 15/03/2020.

reçu délivré à l’occupeur de la ferme de Lescoire, 1745

Reçu délivré par M. Vallour, procureur spécial de mademoiselle de Riencourt, au sieur Bayart, locataire des château et terres de Lescoire appartenant au fils mineur de feu monsieur de Raulers de Mauroy. Le sieur Bayart a payé à la décharge du mineur 300 livres pour le terme échu à Noël dernier de la transaction passée entre messieurs de Riencourt et de Raulers de Mauroy. Saint-Omer, 20 juillet 1745. Archives de Laprée, Quiestède, 3.2811.


Article révisé le 15/03/2020.

eaux de la fontaine de Cocquaille, v.1752

Supplique de Dominique-Jean-Jacques de Lencquesaing à messieurs les président et gens tenant le conseil provincial d’Artois, v.1752. Pièce de son procès contre les doyen, chanoines et chapitre de la cathédrale de Saint-Omer au sujet des eaux de la fontaine de Cocquaille qu’ils détournent et empêchent de couler suivant leur cours. Archives de Laprée, Quiestède, 3.2791.


Article révisé le 03/03/2020.

bail de la ferme de Lescoire, 1784

Bail (trois, six ou neuf ans) de la ferme de Lescoire (petit château, granges, étables… avec 100 mesures de manoirs, prairies, terres labourables, bois) consenti par Louis-Dominique-Eustache de Lencquesaing (1734-1805) à Jacques Lemort, fermier demeurant à Lescoire, paroisse d’Heuringhem. Entrée en jouissance à la Saint-Rémy 1784 pour les terres à labour et le reste à la mi-mars qui suit. Rendage de 1 500 livres payable à la Saint-Rémy et dont le premier terme échoira à la Saint-Rémy 1785, 24 livres pour les domestiques du seigneur bailleur, 750 livres de vins (payables en trois termes à la Saint-Rémy. Château de Laprée (notaires Top et …), 25 juillet 1784. Archives de Laprée, Quiestède, 3.1460.


Article révisé le 02/02/2020.

achat de la terre et seigneurie de Lescoire, 1758

Contrat d’acquisition par Dominique-Jean-Jacques de Lencquesaing (1706-1776) à noble demoiselle Geneviève de Raulers (demoiselle de Mauroy, Ledinghem, La Haye, La Motte et autres lieux, demeurant à Saint-Omer), tante et héritière unique de Constantin-Louis-Joseph Bayart (écuyer, garde du corps du roi, vicomte de Thérouanne, seigneur de Lescoire, Sainte-Gertrude, Ledinghem et autres lieux, décédé au château de Croquoison, en Ponthieu) de la terre et seigneurie de Lescoire à Heuringhem avec la saisine du 4 janvier 1758. Archives de Laprée, Quiestède, 3.0845.


Article révisé le 25/11/2019.

au sujet d’un noc pour détourner les eaux d’une fontaine

Note manuscrite de Dominique-Jean-Jacques de Lencquesaing (1706-1776) relative à la déposition que fera Jacques Couwer, charpentier et cabaretier, demeurant à Roquetoire, au sujet d’un noc servant à détourner les eaux de la fontaine de Cocquaille, sans date. Archives de Laprée, Quiestède, 3.0834.

Jacques Couwer, charpentier et cabaretier demeurant à Roquetoire, déposera que ce n’est que quand Jean-Baptiste Couwer a esté meunier de Rond que l’on a mis un noc pour détourner les eaux de la fontaine de Cocquaille et que du temps que Jean-Baptiste Vielliart, son beau-père, estoit meunier du moulin des messieurs les chanoines, qu’il n’a jamais mis de noc pour détourner les susdites eaux et qu’il a aussi parfaite connoissance de la bataille entre Jean-Baptiste Couwer et Louis François qui avoit cassé et brisé les premiers nocs que Jean-Baptiste Couwer avoit mis pour prendre les eaux de ladite fontaine. 


Article révisé le 24/10/2019.